Musique
   Musique Marocaine > Maroc > Meryem Belmir
Meryem Belmir  

Meryem Belmir - مريم بلمير


Pays   : Maroc


Karma, cette chose qu’on allie toujours à nos faits et gestes et ce qui nous arrive de suite, est bien évidemment une doctrine et une pensée des plus complexes alliant plusieurs notions du bouddhisme et de l’hindouisme dont le Samsara, Nirvana et d’autres. Meryem Belmir rejaillit d’ondes positives, elle est le meilleur symbole du Karma positif et prometteur. Elle est l’icône de la nouvelle génération Pop de la musique marocaine.

Née sous une bonne étoile, Meryem Benmir ou plus communément connu avec Belmir, a vu jour au milieu d’une famille bien artistique. Son père, Monsieur Belmir, est un soldat de l’ombre qui a travaillé avec plusieurs artistes casablancais, d’ailleurs presque tous les musiciens de la ville le connaissent et ont déjà eu affaire à une de ses compositions les plus mélodieuses un jour ou l’autre. Mais ce qu’il a accompli de bien merveilleux c’est d’avoir pu offrir au monde une belle créature qu’est sa fille.

Une magnificence à l’état pur ! Un charisme des plus captivants ! Une voix douce et sincère qui pénètre bien loin aux cœurs des hommes, faibles aux émois dramatiques de cette jeunesse marocaine. Elle est décidément une artiste bien accomplie qui n’a surtout pas froid aux yeux et qui continuent de bercer des oreilles sensibles aux moindres sentiments éprouvés.

Elle est apparue au monde grâce au festival de la chanson d’Alger, organisé par l’Union Radiophonique des Etats Arabes. Elle y participa avec le fervent désir d’y exceller et obtenir le premier prix, chose qui arriva. Elle était de ce jour, la nouvelle référence de la musique non pas juste marocaine mais maghrébine voire même une musique des mondes. Elle se créa dès lors un nom aux milieux des autres artistes confirmés dans le ciel brillant artistique.

Cette chance lui offrit la possibilité d’acquérir un premier public mais surtout de sortir de nouveaux albums. Il n y avait aucune surprise que son premier tube « Ya Casablanca ya Lbahiya » était un hommage à sa ville natale mais surtout ayant un franc succès parmi la jeunesse malgré l’essor des autres genres musicaux comme le Rap, le Raï ou encore la Techno ou même le Rock. Elle avait gardé le charme de la chanson marocaine anthique comme aux temps glorieux de Latifa Raâfat ou encore Bahija El Idrissi. D’ailleurs sa célébrité est due en premier lieu aux nombreuses reprises réussies venant du même répertoire, notamment « 3etchana » ou « Meghyara ». Elle a même interprété divinement « Ana sabri 3alik tal » de l’éternelle Angham.

Elle eut la chance de se produire sur scène dans plusieurs festivals mais aussi d’animer plusieurs soirées que ça soit sur les chaines de télévision locales ou même d’ailleurs. Meryem Belmir est ce nouveau visage plein d’espoir qui procure paix et bonheur aux esprits les plus tourmentés. Il est vrai qu’elle a brève carrière mais elle est jonchée de succès et de réussite.



Commentaires sur Meryem Belmir