Musique
   Musique Marocaine > Maroc > Laila Ghofran
Laila Ghofran  

Laila Ghofran - ليلى غفران


Pays   : Maroc


Laila Ghofran est une chanteuse d’origine marocaine née le 19 Mars 1961, son vrai nom est Jamila Amr Bou Amrat, mais dans le monde artistique elle est connue sous le nom de Laila Ghofran.

C’est en Egypte que Laila a commencé sa carrière dans les années 80, et entre 1988 et 1998 elle a pu devenir comme l’une des divas de la chanson arabe, grâce au soutien de son mari et manager Ibrahim Akad.De ce mariage-le premier parmi de nombreux d’autres- elle a une fille nommée Hiba qui avait été poignardée à mort dans un appartement de la banlieue résidentielle, au sud-ouest du Caire, suite à un violent assassinat en compagnie de l’une de ses amies nommée Nadine Gamal ,le 23 novembre 2008 par un ouvrier du bâtiment âgé de 22ans.

Laila Ghofran est connue surtout pour avoir repris avec grand succès les chansons de l’andalib Abdelhalim Hafed comme « Gabbar », « Kamel El awsaf », « Hobbak Nar »…Elle a aussi mis sa belle voix grave et pleine de tarab sur un certain nombre d’albums principalement en égyptien : « Kol Chay Momken », « Ana Asfa », « Ayounak Amari », « Esalou Zourouf », « Saet Zaman », « Ya Farha Hili », « Aho Dah Elkalam », « Aktar Men Ay Wakt », « Malamih ».

L’album le plus réussi est sans doute le dernier « Aktar Men ay Wakt » qui date de 2005, et contient entre d’autres le grand Hit « Asahelhalak » (paroles et musique de Mohamed Refaai », et plusieurs autres belle chansons.

Le dernier single de Laila Ghofran date de 2006 « Men Hena Rayah », ensuite elle a présenté en fin de 2007 une nouvelle chanson dans un style Rock « Choflak Tarika » sur un plateau télé.

La vie de Laila a connu de nombreux problèmes juridiques parmi lesquels on cite celui du musicien saoudien « Siraj Omar » qu’il l’a accusé d’avoir mis dans son album en 2001 la chanson « Magadir » de l’artiste feu « Talal Madah » en l’interprétant avec sa voix, et dans la même année elle a eu des difficultés avec les impôts égyptiens, elle a payé un million et 300 mille livres en impôts accumulés sur la compagnie fondée avec son ex-mari « Ibrahim Akkad ».

Laila a eu également des conflits avec la société Rotana spécifiquement en 2003 quand elle a déposé une poursuite contre la société demandant la dissolution du contrat signé en 2001 au motif que Rotana n’a rien fait pour lui produire des nouveaux albums. Intensifiée la crise avec Rotana lors de l’émission de l’album « Aktar Men Ay Wakt » où l’entreprise accentuait que cet album a échoué malgré le grand succès qu’il a connu dans le monde arabe vu la grande admiration de la chanson « Asahelhalak ». Laila Ghofran a commenté en disant : « J’ai reçu des éloges concernant cet album, mais Rotana m’a vraiment blessé, elle m’a causé une détérioration, du traumatisme ».

En 2005, Laila a épousée le cinéaste « Anas Daïa » pendant deux ans, puis elle a eu son divorce à la fin de 2007, après elle a annoncée ses fiançailles avec l’homme d’affaire « Ismail Khurchid ».

Alors qu’elle aurait pu s’élever encore plus au sommet, Laila Ghofran s’est longtemps retirée de la chanson durant un peu plus de trois ans, sans raison apparente. Néanmoins, même si Laila ne paraît plus, ses fans eux continuent de s’accroitre en écoutant ses albums immortels.


  Albums de Laila Ghofran

Aucun Album pour le moment.



Commentaires sur Laila Ghofran