Musique
   Musique Marocaine > Maroc > Chaabi Marocain
Chaabi Marocain  

Chaabi Marocain - شعبي


Pays   : Maroc


L'histoire du Maroc ne peut être racontée en deux mots. Mais une chose est sure, le Maroc a bien eu ses temps de gloire, ces jours étaient probablement assez réduits mais au moins sa populace eut un moment de bonheur si ce n'est que par créer Chaabi et s'amuser.

Comme son nom l'indique, Chaabi est un art musical populaire propre au pays, fait par et pour les Marocains, qui a un seul but: créer la joie et la bonne humeur dans les cœurs solitaires. On le trouve essentiellement dans les mariages et les autres fêtes de célébration. Il est chanté en "darija" et est très prisé pour animer des danses interminables. Il est considéré sans aucun doute comme l'opposé pur et dur de la musique arabo-andalouse.

La première image, que tout marocain a dans l'esprit, est une scène où jouent des musiciens, chanteurs et puis des chanteuses danseuses. Rien de bien inhabituel!Mais on reconnaît Chaabi grâce aux instruments utilisés qui se résument généralement sur du bendir, derbouka ou vioolon. la ta'rija apparaît dans l'une des mains des figurantes qui sont appelées "Chikhates". Une forme de geisha marocaine. Cette représentation n'est rien d'autres qu'une sous-catégorie de plus répandues, elle a un nom et c'est Aita ( Appel, cri ou complainte en français). Elle vient des profondeurs du monde rural, ainsi elle dépend de chaque région du pays. On retrouve par ailleurs l'Aita jabaliya ou plus communément appelée "tektoka", l'Aita de Khribgua ou Abdit R'ma, l'Aita marsaouiya du côté de Chaouia... Des artistes perpétuent cet héritage et se produisent encore dans des festivals nztionaux et internationaux. Haja Hamdaouia est l'une des premières du domaine avec d'autres du rang de Fatna Bent Lhouucine, Ouled Bouazaoui et lHamounia. Avec l'avenue de la nouvelle technologie, la guitare électrique et le clavier ont fait leur apparition. C'est la forme 'citadine' de l'Aita! Ainsi elle s'est développée grâce à de nombreux artistes qui excellent dans le domaine comme Daoudi, Daoudiya, Haj Moughit, Stati, Senhaji...

Mais ce que la plupart ignorent c'est que le style ghiwani, qui est né de la culture karianiste postcoloniale, est aussi une autre forme de Chaabi qui est arrivée pour dénoncer l'oppression d'un Maroc meurtrie par la monarchie. Ils sont très peu mais survivent encore: Nass El ghiwane, Jil Jilala, Lersad et El mchaheb. Pourtant elle est considérée comme l'une des musiques du monde.

En transe, on se déhanche tapant du pied sur le sol ou sur une caisse de résonance métallique, les dames font des mouvements de balayage de leur chevelure. Cette danse est le meilleur exemple pour reconnaître facilement que Chaabi est dans la place.



Commentaires sur Chaabi Marocain