Musique
   Musique Marocaine > Arabie Saoudite > Mohamed Abdou
Mohamed Abdou  

Mohamed Abdou - محمد عبده


Pays   : Arabie Saoudite


C’est en 1960 que le célèbre poète Tahir Zamkhashri remarque un petit génie âgé à peine de quelques douzaines d’années. Il le prit en charge, et ensemble, ils prirent la destination vers Beyrouth pour avoir l’avis considérable du compositeur en vogue Mohamed Mohsen sur ce don inouï dont bénéficie le jeune garçon. Après confirmation, ils se décidèrent d’enregistrer une chanson intitulée « Khassamat Aani Min Sinin ». Cet enregistrement a marqué le début de la carrière de notre jeune prodige, Mohamed Abdou.

Revenons en arrière, juste à la période qui précède 1960, à quelques années près, Mohamed Abdou, retranscrit Abdu, était déclaré avoir vu jour un 12 Juin 1949 dans la province de Jizan en Arabie Saoudite. Il avait eu une enfance des plus douleureuses et bien triste à la perte de son père à ses 3 ans presque pour jongler dans divers orphelinats, heureusement qu’il put surmonter son malheur et obtint un diplôme dans l’industrie maritime et occupa un travail bien modeste.

Des années 60 aux années 80 furent bien prolifiques pour le jeune artiste, plusieurs poètes et compositeurs, sensibles à son talent, s’arrachaient la chance de paraitre avec lui ou même d’interpréter l’une de leurs créations. Ainsi dans ces premiers pas, plusieurs titres percèrent à la lumière du jour comme « Sakto Al Taihin », « Al Ramcho Al Tawil » ou encore « Mina Llah ».

Avec les chansons telles que « Ebaad », « Danani Al Shou’ », « Inta Mahboubi », « Mali wa malo Nass » ou encore « Fi Jaw Ghaym », « Sahar », « Khadaa » et d’autres, il devint le pionnier de la chanson « khaliji » et plus exactement saoudienne, ce qui lui valut une grande tournée à travers le monde arabe notamment au Liban et en Egypte.

C’est au milieu des années 80 que Mohammed Abdou était arrivé à son essor, un âge d’or orné de titres et de reconnaissances par tous les citoyens des pays arabes. Parmi ses chansons aux merveilles mélodies qui éblouissaient ses fans, l’on peut citer : « Mohtaj liha », « Habitek Habibi », « Abaatadir », « Kolak Nadar » et bien d’autres.

Mohamed Abdou fut bouleversé par la guerre du Golf qui éclatait, il était aussi très touché par la perte de sa mère dès le début des années 90, ce qui l’incita à prendre du recul vis-à-vis de ses activités musicales. Pourtant cela ne l’empêcha pas de chanter « Ikhtalafna », « Akhir ziyara », « Aqrabo Nass », « Ala Lbal » ou encore « Al fajro baaid ». Et, Ce qui est encore plus étonnant, c’est qu’en une seule année celle de 1997, il put sortir 5 albums à la fois, une première dans l’histoire de la musique arabe et de la production en général.

Cet artiste est considéré selon certains de ses fans, comme le meilleur chanteur de tous les temps qui chantait non pas pour la célébrité ni pour la fortune mais justement pour la chanson arabe et personne ne pourrait affirmer le contraire.


  Albums de Mohamed Abdou

Aucun Album pour le moment.



Commentaires sur Mohamed Abdou