Musique
   Musique Marocaine > Maroc > Hamid Zahir
Hamid Zahir  

Hamid Zahir - حميد الزاهر


Pays   : Maroc


Il était temps pour que la chanson marocaine se retrouve surtout après le protectorat français au Maroc, il en vint le premier protecteur et fanatique de la ville de Marrakech, qui lui a offert un souffle nouveau. Bien attaché aux traditions, son jeu de musique est bien unique auquel chaque auditeur reconnaît les moindres traces de la ville ocre l'élevant ainsi aux hauts rangs des plus prestigieuses et des plus magnifiques villes du royaume. Il a cette joie de vie exceptionnelle qui donne le sourire aux petits et grands. Ses compositions ont bercées des générations et des générations et continuent d'être présentées partout en reprises que ça soit dans les mariages ou même dans des émissions télévisées sans parler des différents artistes qui commencent toujours par le registre de Hamid Zahir.

Il porte le nom de Hamid Ben Taher mais il est mieux connu sous le nom de Hamid Zahir, surnom qu'il a adopté en hommage à son quartier d'origine Arsat zahiriya ancré bien au cœur de Marrakech. Il a un style personnel, mêlant joie de vivre et bonne humeur, qu'il a acquis dès les années 50, pourtant ce leader de la chanson populaire marocaine se laissait aller à une carrière de boucher perpétuant l'héritage de père en fils de ce savoir-faire. Guidé par son envie de célébrations, de réunions festives et de bonnes ambiances, il fit la rencontre d'un groupe de musiciens qui lui apprirent l'art de jouer au Oud, chose qu'il fit à merveille. Il se découvrit un talent immense et une vocation profonde. Il sillonnait la ville comme un membre à part entière de ce groupe comportant des artistes bien traditionnels surtout les spécialistes en Dakka Marrakchiya. Un divertissement de la part du grand homme sous les yeux émerveillés des prestations splendides de la Dakka. Il se fit une réputation et fut bien connu dans toute la ville.

Il ne fallut attendre qu'au début des années 60 pour voir les créations authentiques de Hamid Zahir se faire enregistrer dans un studio dont " Awin Awin ", " Rouah li bgha yzour ", " Lila a sidi Aâmara " le conduisant vers une renommée nationale. Ce n'est qu'en 1962, que la chanson " Marrakech A Sidi Koulou Fareh Lik" (Tout Marrakech est heureux pour vous, Majesté), dédiée au jeune roi Hassan II, qui lui a permis d'inaugurer l'enregistrement au studio neuf de la radio nationale marocaine, situés au quartier Aïn Chock à Casablanca. Après les succès successifs, l'artiste troc sa blouse de boucher contre l'oud. Ainsi il se consacre carrément à sa carrière musicale.

Le chanteur compositeur avec son accent Merrakchi réussit à se faire une renommée internationale surtout avec ses fameux tubes " Ach dak temchi lzine " et " Lalla Fatima " le poussant à se produire sur des scènes des plus éloignés comme d'ailleurs au Japon et en Australie, les tunisiens en raffolent de lui ce qui lui a valu une décoration d'honneur du président de l'époque. Malheureusement la magnificence du jeu musical oudiste pris fin comme il était apparu un jour. Dès les années 90, l'artiste prodige préféra se retirer. Mais depuis 2004, c'était officiel pour ne plus entendre parler de lui, que juste son âge avancé et quelques maladies l'ont obligé à garder le lit.

Il est bien dommage de perdre une étoile perçante de la musique populaire marocaine qui nous rappelle toujours que la musique d'antan est éternelle.



Commentaires sur Hamid Zahir